Comment obtenir un rachat de crédit sans hypothèque ?

rachat de crédit sans hypothèque

Vous avez accumulé plusieurs emprunts et envisagez un rachat de crédit. Toutefois vous êtes frileux à l’idée d’engager votre logement comme garantie. Le regroupement de crédit n’implique pas systématiquement une hypothèque. Il existe également des garanties bancaires alternatives. Dans ce guide, nous vous éclairons sur les solutions de rachat de crédit sans hypothèque. 

Négocier un rachat de crédit sans hypothèque
Négocier un rachat de crédit sans hypothèque

Il s’agit d’un regroupement de crédits sous un seul emprunt amortissable et ne reposant sur aucune garantie hypothécaire. 

L’hypothèque est une garantie, prise par le prêteur et consentie par l’emprunteur sur son bien immobilier. Cette procédure confère le droit au créancier de vendre le bien hypothéqué en cas de défaut de paiement des échéances. Grâce à l’hypothèque, l’établissement bancaire sécurise ainsi le remboursement du prêt accordé.  

Cette garantie bancaire est contraignante et coûteuse car elle nécessite notamment d’être établie chez le notaire. Mais le regroupement de crédits n’est pas obligatoirement conditionné à une hypothèque. 

Le rachat de crédit sans hypothèque est une solution permettant de regrouper l’ensemble de vos emprunts en un seul prêt sans souscrire à une hypothèque. 

Le regroupement de crédit sans hypothèque peut être ainsi admis dans plusieurs situations : 

  • pour les emprunteurs ne disposant pas de patrimoine immobilier ; 
  • dans le cadre de rachat de crédits à la consommation (crédits renouvelables, prêts personnels) et de dettes (découverts bancaires, dettes fiscales non professionnelles, financement de soulte…) ; 
  • pour le rachat de crédits incluant un prêt immobilier à la condition que le montant correspondant au remboursement immobilier représente moins de 60 % du coût total des crédits à racheter. 

Il s’agit généralement d’opérations de regroupement plafonnées en termes de montant (maximum de 200 000 euros) et de durée de crédit (inférieure à 12 ou 15 ans).

A noter qu’une garantie hypothécaire permet d’obtenir un crédit d’une durée pouvant aller jusqu’à 25 ans et de diminuer les mensualités.

Avantages de faire un rachat de crédit sans hypothèque 

Obtenir un rachat de crédit sans hypothèque offre plusieurs intérêts pour l’emprunteur.

Le premier avantage est financier. Les frais de notaire et d’inscription au registre des hypothèques s’élèvent à environ 2 % du montant du crédit. De plus, si vous sollicitez un rachat de crédit en urgence, cette formule sans acte notarié préalable, est plus rapide.  

Enfin, vous n’avez pas la pression d’avoir votre logement en « gage » en cas de difficultés financières imprévues.   

Avantages d'un rachat de crédit sans hypothèque
Quels sont les avantages d’un rachat de crédit sans hypothèque ?

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit sans hypothèque ?

A cela, on peut rappeler les nombreux avantages du rachat de crédit : 

  • baisse des mensualités de remboursement ; 
  • taux d’intérêt fixe ; 
  • durée de remboursement renégociée ;
  • gestion simplifiée avec un seul emprunt et un interlocuteur unique 
  • assurance emprunteur facultative en fonction du type de prêt et de vos besoins ; 
  • possibilité de reporter le remboursement de la première échéance afin de solder les crédits en cours. 

Obtenir un rachat de crédit sans garantie hypothécaire 

Faire une demande de rachat de crédit sans garantie 

  1. Définition de votre projet de crédit :
    Listez vos crédits à regrouper. Vous pourrez ainsi définir le montant total à emprunter et valider qu’il ne dépasse le plafond de crédit sans hypothèque.
    Si vous souhaitez profiter de cette opération pour financer un nouveau projet, incluez dès maintenant, à ce montant, la trésorerie nécessaire
  2. Simulation d’emprunt :
    Vous pouvez commencer votre démarche de rachat de prêts par une simulation de crédit. Ces simulateurs en ligne vous permettent d’obtenir une première estimation de la nouvelle mensualité et de la durée d’emprunt. 
  3. Etude financière :
    Sollicitez votre banquier ou un courtier pour une analyse plus détaillée. Pour ce faire, vous devrez lui fournir les informations relatives aux prêts que vous souhaitez regrouper (tableaux d’amortissement,…). D’autres documents comme vos revenus et vos derniers relevés seront utiles pour valider votre solvabilité. Cette analyse permettra de valider que votre rachat de crédit est accessible sans hypothèque. 
  4. Sollicitation de plusieurs organismes de crédit :
    Si vous faites appel à un courtier, il négociera pour vous et proposera les offres de prêt les plus adaptées (taux d’intérêt, mensualités…). Les établissements bancaires n’ont effectivement pas tous les mêmes modalités d’obtention de crédit. Faire jouer la concurrence vous permettra de bénéficier des meilleures conditions de rachat de crédit sans condition d’hypothèque.
  5. Souscription au nouveau crédit :
    Le nouvel organisme bancaire se charge de solder vos crédits en cours. Vous n’avez plus qu’une seule mensualité à rembourser chaque mois. 

Opter pour une autre garantie 

A l’étude de votre demande de prêt, les organismes de crédit peuvent exiger une garantie bancaire. Cela peut être le cas si le montant du rachat de crédit ou la durée de remboursement est élevé. Vous pouvez solliciter la mise en place d’une solution de garantie bancaire. 

Il existe plusieurs types de garanties bancaires comme la caution, le nantissement et l’hypothèque. 

La caution solidaire consiste à faire appel à un proche ou à un organisme de cautionnement qui se tient garant des remboursements. En cas d’incidents de paiement, c’est le cautionneur qui prend le relais dans le remboursement. 

Le recours à un organisme de cautionnement implique le paiement d’une commission (environ 2 à 3 % du montant emprunté). Cette garantie est restituée à l’emprunteur une fois le crédit soldé, contrairement aux frais d’hypothèque qui sont définitivement perdus.

Le nantissement est une garantie portant sur un bien incorporel (parts sociales, fonds de commerce). Il est particulièrement adapté si vous n’avez pas de biens immobiliers ou si vous ne souhaitez pas hypothéquer. En cas d’impayés, le créancier bénéficiaire du nantissement pourra puiser dans ce capital. Les frais de nantissement sont relativement faibles, ce qui en fait une garantie moins coûteuse que l’hypothèque et le cautionnement. 

Dans le cas du nantissement d’un produit financier, le montant total du prêt doit être inférieur au montant de la somme placée dans ce produit. 

Vous pouvez également opter pour la cession de salaire. Le montant du prêt est directement déduit de votre fiche de paie pour être versé à votre créancier. 

Conclusion 

En fonction du montant de votre rachat de crédit et de sa durée, vous pourrez avoir à apporter une hypothèque. Il existe différents types de garanties bancaires qui peuvent être moins contraignantes et coûteuses. Même si votre banque propose l’hypothèque, demandez l’étude des autres options de garantie. Un intermédiaire bancaire comme un courtier en crédit saura vous orienter vers la solution de rachat de crédit sans hypothèque.  

Sophie Bréard

De formation en Publicité-Marketing, Sophie a travaillé de nombreuses années en agence de communication. Passionnée par les mots et le digital, elle s'est spécialisée dans la rédaction web.